• Tuesday March 31,2020

Culture inca

Nous vous expliquons quelle était la culture inca, son organisation sociale et politique, sa religion, son économie, son emplacement et d’autres caractéristiques.

La culture inca a dominé son empire de Cusco, où le Machu Picchu existe toujours.
  1. Quelle était la culture inca?

Elle était connue sous le nom de civilisation inca, civilisation quechua ou culture inca (parfois aussi écrite en inka ), l'une des plus importantes cultures précolombiennes. Cette civilisation a régné sur un puissant empire en Amérique du Sud lorsque les conquérants espagnols sont arrivés en 1532.

Cet empire inca était la plus grande organisation politique précolombienne en Amérique et a prospéré entre les quinzième et seizième siècles. Il s'étendait de la côte sud-américaine du Pacifique aux pics andins, et des territoires actuels de l’Équateur, de la Colombie et du Pérou à ceux de la Bolivie et d’une partie du Chili et de l’Argentine.

Sa capitale était la ville sacrée de Cusco, dans l'actuel territoire péruvien. À partir de là, ils dominèrent la région jusqu'à sa chute contre les Espagnols en 1540, dirigée par Francisco Pizarro. Elle mit fin au mode de vie quechua et commença la vice-royauté du Pérou. Il y avait des poches de résistance Inca (les soi-disant Incas de Villacabamba) jusqu'en 1572.

Les Incas étaient les derniers descendants de l’un des berceaux de l’humanité, situé à Norte Chico, entre le Chili et le Pérou. Avec le mésoaméricain, il s’agissait de la plus importante expression humaine originale de l’Amérique.

Une grande partie de sa culture survit encore, dans les régions d'Amérique du Sud où la présence autochtone est importante. Il est également préservé dans les histoires et les trésors retrouvés au cours de l'ère coloniale qui continua à conquérir.

Il peut vous servir: la culture aztèque

  1. Origine de la culture inca

La civilisation inca est apparue officiellement vers le XIIe siècle de notre ère. C., avec l'installation des familles fondatrices dans la vallée de Cusco, issues de la culture Tiahuanaco ou Tiwanaku, assiégées par leurs ennemis aymara. Après deux escales à Huanacancha et à Pallata, ces groupes ont trouvé refuge à Cuzco.

Les premières colonies ont assimilé de force les tribus pré-incas de la région et les ont incorporées dans ce que les Incas ont appelé les Tawantinsuyu (en quechua "les quatre parties"), ce qu'ils ont appelé l'empire naissant dans leur langue. C'est ainsi qu'ils développèrent une puissante ville préhispanique pouvant accueillir plusieurs milliers d'habitants .

Selon la tradition inca, le guerrier Manco Cápac aurait été l’organisateur et le premier régent des Incas à Cuzco, protagoniste d’un des principaux mythes fondateurs des Incas, dans lequel lui et sa femme Mama Ocllo seraient décrits comme le résultat de l’union entre Lac Titicaca de la déesse Quilla, la lune et le dieu Inti, le soleil.

  1. Lieu de culture inca

La culture inca s'est répandue le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud.

La civilisation inca a prospéré dans le centre-ouest de l'Amérique du Sud. Dans ses moments de grande puissance, il est venu contrôler les territoires de l'Équateur, du Pérou, de la Bolivie, de la Colombie, du nord de l'Argentine et du Chili, en particulier dans les régions côtières et les contreforts andins.

Là, ils ont apprécié l'énorme variété écologique des Andes. En outre, ils ont su maîtriser les conditions de vie parfois difficiles pour construire une série de civilisations florissantes, dont l'empire inca était sa dernière et maximale expression.

  1. Caractéristiques de la culture inca

En plus du Machu Picchu, l'architecture inca est observée dans des endroits comme Ollantaytambo.

Les Incas ont été la dernière grande civilisation précolombienne d'Amérique, en grande partie parce qu'ils ont su rassembler et intégrer les connaissances scientifiques, artistiques et technologiques de leurs ancêtres et les responsabiliser.

Sa langue, le quechua ( kechwa ou kichwa ), persiste toujours parmi les populations anciennes de son empire et faisait partie de ses langues officielles ou véhiculaires, avec l'aymara, le mochica et le poquina, ce qui suggère que sa culture Il avait des affaires importantes avec les villes voisines.

À son apogée, ils ont construit une œuvre architecturale d'importance, dont il reste encore des ruines telles que le Machu Picchu, entre autres vestiges de leurs villes principales telles que P sac, Ollantaytambo ou la forteresse. cérémonie de Sacsayhuam n, à deux kilomètres de Cuzco.

La sculpture, la musique, la littérature et la peinture sont des arts très cultivés par les Incas, ainsi que la texturation, l’orfèvrerie et la céramique, à des fins pratiques et aussi Pas de cérémonie Il met en valeur son rituel de momification, en particulier pour préserver les corps des rois et des nobles morts, qui ont été exposés lors des cérémonies rituelles afin de recevoir la vénération de leur peuple.

  1. Organisation sociale de la culture inca

La société inca était structurée sur la base de l' Ayllu, un concept qui pouvait être traduit par lignée, communauté, généalogie, parenté ou caste. C’est-à-dire que la possession d’ un ancêtre commun, réel ou mythologique a jumelé des citoyens et les a organisés pour qu’ils s’acquittent de tâches telles que l’agriculture communale, le service militaire, etc.

Chaque Ayllu avait un curaca ou un chef, qui dirigeait le reste en tant que vieil homme sage, et un Sinchi, guerrier et commandant choisi parmi les villageois les plus puissants.

Cela ne signifie pas qu'il n'y avait pas de classes sociales. En fait, la noblesse et le peuple étaient bien différenciés dans la société inca, chacun ayant des niveaux hiérarchiques différents, comme suit:

Noblesse Formés par des héros militaires, des prêtres ou des citoyens illustres, ainsi que par les curacas de nationalités vaincues, qui obéissaient à l'empire et représentaient l'aristocratie locale, soumise par les Incas. La noblesse distingue entre:

  • La royauté ou cour impériale, y compris le monarque ( Inca ) et son épouse ( coya ), et les princes légitimes ( auquis ).
  • Nobles de sang, descendants des rois incas et hauts fonctionnaires de l'empire, tels que gouverneurs, prêtres, etc.
  • La noblesse par privilège, où se trouvaient les citoyens dont la performance exceptionnelle dans la guerre, le sacerdoce ou d'autres arts leur avaient valu le titre de citoyen noble.

La ville . La commune des habitants de l'empire Inca, dédiée aux travaux piétonniers tels que l'ensemencement, la pêche, l'artisanat ou le commerce. Selon leur métier ou leur condition, ils pourraient être appelés

  • Huatunrunas : agriculteurs et éleveurs.
  • Mitmaqkunas : colonisateurs et conquérants de nouvelles terres.
  • Yanas : serviteurs et prisonniers de guerre.
  • Mamaconas : femmes textiles et cuisinières qui pourraient être des épouses secondaires d’Inca ou d’autres autorités.
  • Pampayrunas : prisonniers forcés à se prostituer.
  • Pinas : esclaves et prisonniers de guerre soumis à l'État pour des travaux agricoles.
  1. Organisation politique de la culture inca

Les Incas avaient l'une des organisations politiques les plus avancées de toute l'Amérique précolombienne. C'était une monarchie, mais avec un très haut niveau d'engagement pour le bien-être de ses sujets, garantissant d'une manière ou d'une autre la satisfaction de tous les besoins fondamentaux: nourriture, logement, habillement, santé et sexe.

Loin d'être une monarchie européenne absolutiste, l'empire Inca était dirigé par une diarchie, c'est-à-dire deux monarques, l'un à Cuzco Alto ( Hanan Cuzco ) et l'autre à Cuzco Bajo ( Harin Cuzco ).

Les premiers aspects civils, politiques, économiques et militaires (les Sapa Inca ), particulièrement contrôlés, et le second le pouvoir sacerdotal concentré (les Willaq Umu ). Bien que sa hiérarchie fût légèrement inférieure, il exerçait également une influence déterminante dans les décisions impériales.

Les autres positions politiques, occupées par la noblesse, étaient organisées comme suit:

  • Les auqui C'est le prince héritier, qui a exercé le gouvernement avec son père en tant que forme de préparation à l'exercice de ses fonctions. Il a été choisi parmi tous les enfants de sexe masculin de l'Inca et de la Coya. Il a donc été nommé au mérite et non à la direction.
  • Le Tahuantinsuyo Camachic . Le Conseil impérial était composé de quatre apus, qui gouvernaient chacune de leurs quatre régions de l'Empire: Chinchansuyu, Cuntinsuyu, Antisuyu et Collasuyyu. Celles-ci ont été soutenues par 12 conseillers secondaires.
  • L' Apunchic . C’est-à-dire les gouverneurs, dotés de pouvoirs politico-militaires, qui ont répondu directement au conseil ou à l’Inca et ont été les garants de la stabilité dans leurs régions.
  • Le Tucuir cuc . Son nom signifiait «Celui qui voyait tout et qui était une sorte de voyant et de superviseur impérial, qui contrôlait les fonctionnaires de chaque province et était habilité à assumer, le cas échéant, l'autorité locale.
  • La curaca Le chef de chaque ayllu ou communauté était équivalent à un cacique. Il était généralement le plus âgé et le plus sage de son peuple, bien qu'il puisse être désigné expressément par les autorités. C'est lui qui s'est occupé de la justice, a perçu le tribut et a maintenu l'ordre.
  1. Economie de la culture inca

En plus de l'agriculture, les Incas développèrent l'élevage de camélidés.

Son appareil de production était principalement agricole: il était assigné par la communauté ou les ayllu, se relayant pour la culture solidaire des parcelles (dans un système de terrasse très particulier), la culture des terres du roi et le soin de leurs troupeaux, et le travail pour l'État qui consistait à travailler aux travaux publics: routes, ponts, temples, palais, etc.

L’économie des Quechuas était contrôlée strictement et avec diligence par l’État. Le travail était obligatoire et proportionnel à l'âge . En plus de l'agriculture, il y avait le service militaire, obligatoire pour tous les hommes, et le travail de messagerie ou de chasquis, qui pouvaient communiquer rapidement avec les différentes régions de l'empire par le biais d'un système de relais.

On estime qu'ils ont cultivé plus de quatre-vingt espèces de plantes, telles que la pomme de terre (près de 200 variétés), le maïs (domestiqué indépendamment du mésoaméricain), la patate douce, le quinoa, le ruba, la tomate, l'homme, manioc, avocat et haricots.

Ils cultivaient également des plantes textiles telles que le coton et le magéey, ou des plantes de loisirs comme le tabac et la coca. Les travaux d’élevage ont consisté en l’élevage de camélidés andins tels que l’alpaga, le lama ou la vigogne, et la pêche a été pratiquée dans les lacs et plus particulièrement sur la côte pacifique. .

En revanche, le troc était une activité fondamentale, à la fois au sein de l’Empire et avec les communautés voisines, et ses routes d’échange s’étendaient au-delà des frontières impériales. On pense que la navigation commerciale inca aurait atteint des terres aussi éloignées que l'actuel Panama et le Costa Rica.

  1. Religion de la culture inca

Comme les autres peuples précolombiens, le quechua était profondément religieux et ses rites constituaient une partie importante de la vie quotidienne et de ses festivités . Contrairement aux religions européennes, ils n'avaient pas de dieu père central, bien qu'un lieu important de leur culte soit dédié à Wiracocha.

Ils étaient polythéistes et panthères . Ils avaient un panthéon de divinités locales, régionales et impériales, auxquelles correspondaient des phénomènes naturels tels que le soleil ( Inti ), la lune ( Mama Quilla ), la foudre ( Chuqui ) illa )

D'autres divinités représentaient des idées beaucoup plus complexes telles que Pachamama (déesse mère de la terre et de la fertilité), Pachac mac (dieu fertilisant la terre et provoquant des tremblements de terre et la culture).

Sa compréhension du divin tournait autour du concept de crevette, une sorte de force vitale qui animait tout ce qui existe, y compris chez les morts, les montagnes et les êtres sacrés.

En outre, ils avaient des lieux de culte appelés huacas, chargés des prêtres qui remplissaient également des fonctions oraculaires, organisaient des offrandes, des célébrations et des sacrifices. Ces derniers concernaient généralement des animaux, des feuilles de coca et rarement des humains.

Suivez avec: Culture Olmec


Des Articles Intéressants

Force de gravité

Force de gravité

Nous vous expliquons ce qu'est la force de gravité, comment et pourquoi elle a été découverte. En outre, quelques exemples de cette force. La gravité détermine les mouvements des planètes en orbite autour du Soleil, par exemple. Quelle est la force de gravité? On l'appelle «force de gravité» ou simplement «gravité», une des interactions fondamentales de la nature , grâce à laquelle les corps dotés d'une masse s'attirent. of a réciproque

Les gènes

Les gènes

Nous expliquons ce que sont les gènes, leur fonctionnement, leur structure et leur classification. Manipulation et mutations génétiques. Un gène est un fragment d'ADN qui code pour un produit fonctionnel spécifique. Quels sont les gènes? En biologie, l'unité minimale d'information génétique contenant l'ADN d'un être vivant est appelée gène. Tous les g

L'intuition

L'intuition

Nous expliquons ce qu'est l'intuition et comment savoir ce qui ne l'est pas. En outre, sa définition en fonction de la science et de différentes significations. L'intuition n'a pas besoin de raisonnement logique. Qu'est-ce que l'intuition? Le sentiment est la capacité de comprendre les choses instantanément , il est également utilisé comme synonyme de sentiment, c’est-à-dire d’avoir le sentiment que quelque chose va se passer ou se produire. D'une

Systématique

Systématique

Nous vous expliquons ce qu'est le système et ce qui est en charge de cette branche de la biologie. En outre, quelles sont les écoles du système. Le système est chargé de décrire et d’interpréter la diversité biologique. Quel est le système? La systématique est la branche de la biologie qui traite de la classification des espèces d’êtres vivants connus , sur la base de la compréhension de leur histoire évolutive ou phylogénétique. . Chaque rangée de

Tension

Tension

Nous expliquons la tension et les types de tension existants. De plus, en quoi consiste la loi d'Ohm et comment cette magnitude est-elle mesurée? La tension est le travail d'un champ électrique sur une particule. Quelle est la tension? Il est connu sous le nom de «tension», différence de potentiel électrique ou tension électrique dont l'ampleur correspond à la différence de potentiel électrique entre deux points déterminé ou, aussi, on entend aussi le travail par unité de charge électrique qui exerce sur une particule un champ électrique , pour pouvoir la déplacer entre deux points

Reproduction

Reproduction

Nous expliquons ce qu'est la reproduction et les types existants. En outre, la reproduction animale, la reproduction humaine et pourquoi il est si important. La reproduction permet la génération de nouveaux individus. Quelle est la reproduction des êtres vivants? La reproduction est connue comme l' une des étapes du cycle de vie des êtres vivants , avec la naissance, la croissance et la mort. C&#