• Thursday April 15,2021

Le mutualisme

Nous vous expliquons ce qu'est le mutualisme et son rapport à la symbiose. En outre, ce qui est commensalisme, prédation et parasitisme.

Le mutualisme est important pour l'augmentation de la biodiversité.
  1. Qu'est-ce que le mutualisme?

Le mutualisme est un type de relation entre espèces ou interspécifique, dans lequel les deux individus impliqués obtiennent un bénéfice mutuel, c'est-à-dire qu'ils bénéficient tous les deux de leur association. Ce type de lien ne cause aucun dommage à personne.

Les relations de mutualisme sont très importantes dans les dynamiques écologiques de l'environnement, en particulier dans l'augmentation de la biodiversité et dans l'utilisation maximale des ressources naturelles disponibles, ainsi que dans les routes. cela prend de l'évolution.

Ce type d'association entre espèces peut être compris comme une sorte de troc ou d'échange biologique, dans lequel chaque espèce donne et gagne quelque chose. Selon ce qui est attribué et gagné, ils peuvent être classés comme suit:

  • Relations entre ressources. En elles, les deux espèces échangent une sorte de substance biologique ou de ressource indispensable pour les deux, de sorte que leur relation procure un gain matériel à chacune d’elles.
  • Relations naturelles services-ressources. En eux, il existe un échange de certaines ressources produites, comme dans le cas précédent, en échange d'actions ou de comportements bénéfiques.
  • Service-service relations. C'est le type de relation le moins fréquent, dans lequel ce qui est échangé pour l'espèce est une sorte de comportement ou d'action, de sorte que les deux en bénéficient.

Voir aussi: Espèces endémiques.

  1. Mutualisme et symbiose

Les lichens sont des associations intimes entre les champignons et les algues.

La symbiose est un type de mutualisme dans lequel le degré d'association entre les deux espèces est très étroit. A tel point qu'ils mènent une vie commune et sont souvent indiscernables les uns des autres. De toute évidence, cette coopération présente des avantages considérables pour les deux espèces, ci-après désignées par symbiotes.

L’exemple traditionnel de la symbiose est le lichen, association intime d’un champignon et d’une algue, dans lequel l’espace vital est partagé et où l’humidité et la structure (du champignon) sont échangées contre des glucides de la photosynthèse (des algues).

  1. Commensalisme

Les anémones protègent les poissons-clowns de leurs prédateurs.

Les relations de commensalisme (du latin cum mess, c'est-à-dire «partage de la table») sont bénéfiques pour tous les individus impliqués (et cela s'appelle un commensal), sans aucun type de dommage ou de dommage résultant dudit avantage. Bénéfice pour l'autre personne.

Un exemple de ceci est l'utilisation d' anémones cinglantes ou de coraux de feu par les poissons - clowns, qui assurent ainsi une protection contre leurs prédateurs sans causer de gêne à quiconque.

  1. Prédation

Un exemple de prédation peut être un lion chassant une gazelle à nourrir.

Dans le cas de la prédation, une espèce cause des dommages (c'est-à-dire la mort) à une autre, de sorte qu'elle peut s'en nourrir en consommant la matière organique qui constitue son corps. Ainsi, le consommateur s'appelle le prédateur et la proie consommée.

Un exemple de cela se produit entre les lions d'Afrique et les gazelles dont ils se nourrissent, qui doivent fuir pour préserver leur vie et ne pas être mangés par ce féroce prédateur.

  1. Parasitisme

Les moustiques femelles doivent piquer les autres animaux pour se nourrir.

Dans ce type de relation, un individu se nourrit du corps de l'autre ou l'utilise pour perpétuer son cycle biologique, causant des dommages au cours du processus. Ces dommages peuvent être mortels, mais ils ne sont généralement pas massifs et directs, mais lents et progressifs, de sorte que le parasite peut cohabiter dans le corps du parasite pendant un certain temps.

C'est le cas des moustiques et autres insectes transmissibles par le sang, dont les femelles doivent mordre d'autres animaux (généralement du sang chaud) pour nourrir et fertiliser les œufs qui continueront l'espèce.

  1. Exemples de mutualisme

Quelques exemples de mutualisme sont:

  • Les abeilles et les fleurs. Cette relation symbiotique remonte à des millénaires et est très importante pour préserver la vie végétale dans le monde. Les abeilles, attirées par la douceur des fleurs, libèrent le nectar qui se trouve à l'intérieur et sans le savoir imprègnent le pollen de la plante, l'amenant à une autre plante et favorisant ainsi l'échange génétique entre les plantes.
  • La flore bactérienne et les humains. Dans notre intestin, il y a une flore bactérienne, c'est-à-dire un ensemble d'espèces bactériennes qui, au lieu de nous infecter et de nous blesser, nous aident à décomposer les aliments et à les digérer, ce qui en profite également.
  • Les oiseaux et le bétail. On voit souvent des vaches, des bœufs, même des espèces sauvages telles que les rhinocéros, avec des oiseaux debout sur le dos, qui les picorent sans les blesser. En effet, les oiseaux se nourrissent des tiques et des poux que ces animaux possèdent, éliminant ainsi ce désagrément.
  • Fourmis et pucerons Les fourmis, si territoriales, ne font généralement pas de mal à un certain type de pucerons, mais les protègent. En effet, les pucerons partagent avec eux un nectar sucré qu’ils extraient de la succion judicieuse des plantes.
  • Mycorhizes Il est connu sous ce nom l’union des racines des arbres et de certains types de champignons, consistant en un échange d’humidité (du champignon) contre des nutriments (de la plante), qui entre bénéfice mutuel

Des Articles Intéressants

Les gènes

Les gènes

Nous expliquons ce que sont les gènes, leur fonctionnement, leur structure et leur classification. Manipulation et mutations génétiques. Un gène est un fragment d'ADN qui code pour un produit fonctionnel spécifique. Quels sont les gènes? En biologie, l'unité minimale d'information génétique contenant l'ADN d'un être vivant est appelée gène. Tous les g

Méridiens et parallèles

Méridiens et parallèles

Nous expliquons quels sont les méridiens et les parallèles, les caractéristiques de chacun et comment ils sont utilisés. En outre, les coordonnées géographiques. Les méridiens et les parallèles segmentent le globe verticalement et horizontalement. Quels sont les méridiens et les parallèles? Les méri

Continent

Continent

Nous expliquons ce qu'est un continent et combien il y a de continents. En outre, certaines de ses caractéristiques et quels sont les océans. Les continents se sont formés à partir du refroidissement de la croûte terrestre. Qu'est-ce qu'un continent? Lorsque nous parlons des continents, nous entendons les grandes extensions de la croûte terrestre qui ont émergé des océans , et qui dépassent considérablement la taille, voire la plus grande des îles. Le mot con

Altitude

Altitude

Nous expliquons ce que l’altitude est, comment elle est mesurée et comment elle influence le temps. En outre, quelle est la différence entre la latitude et l'altitude. L'altitude est mesurée verticalement par rapport au niveau de la mer. Quelle est l'altitude? En géographie, l'altitude est la mesure de la distance verticale entre un point donné de la Terre et le niveau de la mer . Cette

Bon objectif

Bon objectif

Nous vous expliquons quel est le droit objectif et quelles sont ses caractéristiques. En outre, des exemples et des différences avec le droit subjectif. Le droit objectif inclut les normes que l’État est responsable de faire respecter. Quel est le bon objectif? On entend par loi objective l' ensemble des règles, ordonnances et lois qui prescrivent une obligation , c'est-à-dire qui imposent un comportement juridique ou une résolution à une situation ou à des personnes spécifiques. Ce sont l

Hypertexte

Hypertexte

Nous vous expliquons ce qu'est l'hypertexte en informatique et quelle est son importance sur Internet. Caractéristiques et utilisations de l'hypertexte. L'hypertexte fonctionne de la même manière que la pensée humaine. Qu'est-ce qu'un hypertexte? L’hypertexte en informatique est un outil de création, de liaison et de diffusion d’informations provenant de sources variées, fonctionnant sur la base d’une structure non séquentielle mais associative, c’est-à-dire non linéaire., direct, mais c